Lumière pulsée

Cette technique est proche de l’épilation laser, à la différence qu’il ne s’agit pas d’un rayon laser mais d’une lumière intense, distribuée par pulsations grâce à une lampe dite « flash ».
Concrètement, la principale différence entre ces deux options réside dans le fait que le laser utilise une lumière concentrée et ultra puissante pour une épilation définitive et est uniquement pratiqué par des professionnels en institut. Quant à elle, la lumière pulsée utilise une lumière moins puissante et plus diffuse qui offre une épilation semi-définitive en endormant le poil.

En captant cette lumière, la mélanine, le pigment colorant du poil, subit une montée de température. Il transmet cette chaleur au bulbe pileux, qui est alors endormi.
L’avantage est que cette méthode est moins chère et indolore (ce qui n’est pas le cas du laser).

Le principe de destruction du poil par la lampe flash est donc comparable à celui de l’épilation laser : il repose sur la destruction du pigment du poil, la mélanine. Cette méthode dépilatoire est donc efficace surtout sur les poils foncés riches en mélanine.

Les contre-indications pour l’épilation à la lumière pulsée
L’épilation à la lumière pulsée n’entre pas dans le cadre d’un acte médical. Elle est proposée dans les centres de beauté . Cependant avant d’envisager une épilation à la lumière pulsée, faites attention aux contre-indications :

Vous ne devez pas avoir recours à cette méthode si vous suivez un traitement médical, êtes enceinte ou allaitez. Et cela reste vrai pour toute la durée d’une épilation de ce type.Avant la séance, la peau ne doit pas avoir été exposée au soleil et doit avoir été rasée environ 24 heures auparavant.​Vos grains de beauté sont également à protéger.

Il faut effectuer plusieurs séances espacées de quelques semaines afin d’obtenir le résultat voulu sur la ou les zones traitées.

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :